Comment choisir mon prestataire data ? Quels prérequis ? Quelles garanties ? / Quelle reversibilité ?

De wikidatamarketing
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


COMMENT CHOISIR MON PRESTATAIRE DATA ?

La question n’est pas anodine et la réponse n’est pas aisée. Il existe une multitude de « prestataires data » sur le marché. Mais déjà qu’entend-on par prestataire data ? On peut retrouver dans cette catégorie les éditeurs de solutions technologiques, les fournisseurs de données (ou data providers), les cabinets de conseil qui accompagnent les clients pour tirer profit de leurs données, etc. La liste est longue… Dans un projet data, la sélection de son prestataire est un élément clef, mais peut souvent pour les clients s’avérer être un véritable casse-tête. C’est un choix souvent cornélien, tant le nombre d’acteurs sur le marché est important. Comment réussir à choisir son prestataire data ? Nous vous proposons ci-dessous des critères et quelques conseils pour y arriver.


1/ Définir ses objectifs et ses besoins

Cette étape est un préalable essentiel pour bien cadrer son projet et ainsi bien choisir son prestataire data. Cela doit permettre de définir les sujets que vous voulez voir traiter, les problèmes à résoudre, les objectifs à atteindre et l'amélioration espérée. Cela passe par la création d’un plan d’actions qui doit répondre à quelques questions clefs : quels sont mes enjeux business ? Quelle cible client je veux adresser ? Cet outil est-il utile pour mon business ? Est-ce le bon timing ? Cette stratégie est-elle compatible avec mon écosystème outil actuel ? Liste non exhaustive. Ce cadrage du projet doit permettre de préciser le contexte de la prestation, de définir un périmètre précis et ainsi d’aiguiller les recherches pour choisir en toute connaissance de cause un prestataire de qualité.


2/ Valoriser la spécialisation et la compétence

Au moment de la recherche du prestataire, il est nécessaire de s’assurer que ses compétences s’alignent sur les technologies ou les problématiques clefs de votre entreprise. Il peut être utile de chercher des solutions qui répondent à des verticaux métiers pour être sûrs d’avoir une adaptation de la solution proposée au marché de votre entreprise. L’offre n’en sera que plus pertinente. Le facteur humain n’est pas à négliger non plus dans un projet data. A l’heure des grands projets de transformation digitale, il faut miser sur l’humain. Rencontrez les équipes qui vont intervenir sur votre projet, prenez le temps de vous assurer que vous aurez des facilités à travailler avec votre prestataire. De plus, les technologies évoluent sans cesse. Il est important que vos collaborateurs ou les équipes qui vous accompagnent soient formés aux outils et/ou certifiés. Cela vous apportera de la sérénité sur le bon déroulé du projet.


3/ S’appuyer sur des références

Une société qui possède une longue expérience s'est confrontée à de nombreuses problématiques clients dans différents secteurs d'activité. Problématiques auxquelles elle a forcément apporté des réponses satisfaisantes pour perdurer. Elle aura aussi connaissance de vos obligations métiers ; ses interventions et conseils n’en seront que plus adaptés. On peut donc estimer qu’elle soit plus à même de proposer les solutions les plus adaptées et de les faire évoluer au fil du temps.


4/ Respecter la conformité au Règlement européen Général sur la Protection des Données (RGPD)

Vous l’avez remarqué il est impossible de passer à côté du Règlement européen Général sur la Protection des Données dans la presse. Des thématiques clefs du RGPD bouscule le monde de l’entreprise : la liberté fondamentale des citoyens de choisir à qui confier leurs données personnelles, un consentement utilisateur renforcé, une gouvernance des données obligatoire, un travail d’inventaire lourd sur les partenaires et les sous-traitants ou encore une nécessaire capacité des entreprises à prouver leur conformité. Le RGPD est un véritable challenge car il demande aux entreprises de revoir l’organisation et les processus internes afin de garantir la protection des données personnelles. Ce Règlement aide les utilisateurs à reprendre du pouvoir sur leurs données et les entreprises à travailler sur les sujets de confiance utilisateur et de protection des données. En choisissant un prestataire data vous devez vous assurer qu’il s’implique dans cette démarche de conformité RGPD. 5/ Se faire accompagner si nécessaire La data est une ressource de grande valeur qu’il faut savoir exploiter. Définir une stratégie d’après ses données est un sujet majeur pour les entreprises. Elle doit embarquer toutes les parties prenantes de l’entreprise, répondre aux besoins des métiers et ne pas être guidée uniquement par la technologie. Chaque entreprise doit inscrire la data dans sa stratégie business. Mais comment démarrer ce type de projet data en interne ? Quels sont les départements concernés ? Qui est le meilleur porteur de ce type de projet dans votre entreprise : le département CRM, le Marketing, quid si c’est le service IT qui en a la responsabilité ? Dois-je sélectionner dès à présent des outils data digitaux et les tester ? (Data Management Plateform, Tag Management System, solution de Conversion Rate Optimization) Toutes ces questions peuvent être sources de stress. C’est pour cela qu’il peut être nécessaire de se faire accompagner par une agence, un cabinet de conseil, l’entité profesionnal service d’un éditeur technologique…. L’important est d’aller chercher un accompagnement et un conseil de qualité pour répondre à vos enjeux métiers.

En résumé le choix d’un prestataire data est une analyse pour définir précisément vos besoins et vos enjeux. Bien sûr que tous ces éléments listés ci-dessus ne garantissent pas le succès à 100% du choix de votre prestataire data, mais cela augmente vos chances de faire le bon choix.


Auteur : Maureen Delaloi – iProspect Data Consulting, membre de l'UDECAM